Encore des wadi

Du 26 mars au 05 avril 2014

Afficher 51_Oman2 sur une carte plus grande

Nous poursuivons l'aventure en Oman, ce pays à la population si attachante.
Nous nous rendons plus vite que prévu à Muscat la capitale, le mauvais temps nous ayant chassé du bord de mer. De toute façon la priorité est d'obtenir nos visas d'entrée en Iran, sésame pour un retour presque direct vers la France. Mais ça ne va pas être chose facile ! Non pas que le pays pose des problèmes à la venue d'étrangers, non mais nous tombons en fait très mal, c'est "Noruz" la nouvelle année en Iran et les administrations sont fermées pour 15 jours !!!

Nous lançons tout de même les procédures sans trop savoir si nous aurons nos visas dans les temps …. affaire à suivre ….

La capitale, est surtout l'occasion de nouvelles rencontres, mais d'expat cette fois. La première d'entre elle se fera autour d'une pizza à l'ambassade de France avec Gilles et Patricia.

Il y aura aussi Pierre puis Fabien et Michelle qui nous convieront pour  un dîner à faire rêver tout voyageur au long cour, saucisson, vin et fromage, même la salade d'accompagnement était divine (si si Fabien Complice).
Rien d'exceptionnel à voir dans cette ville, mais il semble vraiment y faire bon vivre.
On fera un tour dans le vieux Muscat, désertique en ce vendredi jour de we.



La grande mosquée du vendredi mérite quand même un coup d'œil. Le lustre de 8 tonnes de la salle de prière est impressionnant, mais ce n'est rien à côté du tapis persans de ….. 4200 m2 d'un seul tenant !!!


Puis nous repartons pour un tour, on prend les mêmes et on recommence : Wadi, forteresses et plage sont au programme.



Nous partons tout d'abord à Nakahl connue pour sa belle forteresse et ses eaux chaudes.


Les eaux chaudes nous rappellent forcement les bons moments passés en Bolivie ! mais dans celle-ci, d'étrange petites créatures viennent vous grignoter  ….. pieds sensibles s'abstenir !!!


Puis nous partons à l'assaut des wadi. Balade sympa dans le wadi Kharus entre canyon, montagne et palmeraie luxuriante.




Sur les conseils de Gilles, nous partons en direction du wadi Awf. Nous laissons le CC à la fin de l'asphalte et tentons avec succès le stop jusqu'au "snake canyon". Ce sera notre préféré !


La rando est aquatique, les pieds dans l'eau, entre glissades, plongeons et baignades.


De retour à Muscat, nous constatons inquiets que nos visas ne sont toujours pas prêt ……
Pour patienter nous retournons à la "white beach", le soleil est de retour, c'est bien plus agréable.

Mais ce qui nous fait revenir dans ce coin, c'est le wadi Shab, le dernier, pour finir en apothéose. Après une marche éprouvante en plein soleil les premières "piscines" arrivent comme une délivrance …..
L'eau est chaude, il n'y a quasiment personne, le site est sublime ! Les wadi on aime ça !!!
La fin se fait à la nage, tout au bout ça finit en cul de sac ….. bizarre        !!

Mais non, il y a un passage tout juste grand pour y passer la tête, 2 ou 3 mètres plus loin ….. whaooooo ! On débouche dans une grotte où jaillit une cascade ….. incroyable !!!!
Jack Sparow y aurait sans nul doute caché un trésor …….. mais ……... mais ……... c'est pas lui qu'on aperçoit tout au fond ???? Complice !!


Une dernière nuit à la plage blanche, étouffante sous une espèce de Sirocco, avant de retourner à Muscat pour récupérer nos visas … pensons-nous !

Et bien c'est raté, toujours pas, mais maintenant il nous faut quitter le pays, ce sont nos visas Omanais qui cette fois-ci arrivent à expiration !! Pas simple cette affaire.
On espère pouvoir récupérer ces P…. de visas Iraniens à Dubaï, mais ça ….. c'est une autre histoire !

 

Commentaires   

 
0 # Guest 23-05-2014 21:51
Oups, quelle histoire!! ! Ou en etes vs, on vs attends!!! !!!! Des bisous en attendant.
Répondre
 
 
0 # FRANCK 24-05-2014 10:18
Encore des paysages magnifique s ! bisous à tous !
Répondre
 
 
0 # Vero 26-05-2014 15:36
Coucou Seb !
La vie a l'air bien belle !
désolée de te faire penser au retour....
peux tu STP joindre Antoine (mail AKKA) ?
A bientôt
Bises
Véro
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir