Petites et grandes histoires

Du 20 au 29 juillet 2013


Afficher 37_Petites et grandes histoires sur une carte plus grande

Après ces quelques jours de bord de mer sur la façade Est du pays, nous changeons brusquement de cap, retour à l'ouest où nous allons en villes, et pas n'importe lesquelles, récemment classées au patrimoine mondial de l'Unesco Malacca et Georgetown nous promettent encore de belles découvertes.

Nous avons déjà visité des temples Indous, des temples chinois, des mosquées, alors lorsque que ce soir-là, il nous faut trouver un bivouac, et que j'aperçois sur le GPS "Thai Temple", pas d'hésitation, on y va !





On tente alors notre chance …. on peut rester là cette nuit …… ???
La réponse sera évidemment positive.
Nous y serons accueillis comme des invités de marque, bichonnés et choyés !
Couverts de cadeaux, des fruits par kilos, à en devenir presque gênant !

Le lendemain, après une petite séance de travail dans le jardin du temple, nous aurons droit à la venue de la presse locale …. un camping-car Français dans leur temple, ce n'est pas si courant apparemment Complice !!


Nous arrivons en fin d'après-midi à Malacca tout pile le jour du marché nocturne, où à défaut d'architecture coloniale (ça c'est le programme des prochains jours), nous tombons sous le "charme" de ses chanteurs de Karaoké (une passion en Malaisie), et des trishaws, sorte de cyclo pousse, parfois musicaux, souvent illuminés mais toujours kitch à souhait !!!


Le programme est simple, une journée pour la visite du Malacca "coloniale", une autre pour le Malacca "Chinois" ….. je vous avais promis un peu de culturel (mais point trop n'en faut quand même) ….. alors c'est parti !

Tour à tour Portugaise, Hollandaise puis Anglaise (je passe les périodes Indiennes et Arabes antérieures), la ville de Malacca de par son positionnement à la croisée des routes maritimes, a toujours intéressé les hommes.
A la fin du XV° siècle, Malacca est le port le plus important de la région, il n'en faut pas plus pour aiguiser l'appétit des Portugais qui s'en emparent en 1511.
Il ne reste aujourd'hui plus grand-chose de cette époque, un reste de fort avec ses 4 canons (si si, ils sont tous sur la photo, cherchez bien !), une vieille église en ruine sur une colline, ou une vieille porte dont les fortifications ont disparu.


Pas très sympa avec la population locale, ils seront chassés en 1641 avec l'aide des Hollandais, qui du coup prennent leur place aux commandes.
Pour ce qui est des vestiges de la période Hollandaise alors là, il en est tout autrement, et ça saute aux yeux ! Tout de rouge vêtus, l'église et les bâtiments de "Town square" ont fier allure

Les Hollandais délaisseront la ville, et finirent par la céder aux Anglais en 1824, afin d'éviter que la France ne s'en empare, sympa !! mais ce n'est qu'un juste retour des choses suite aux bisbilles entre ces 2 pays en Europe.




Les British ne partiront qu'en 1957 pour laisser l'indépendance au pays.

Pour la petite histoire, voici l'église St Francois Xavier construite en 1849 directement inspirée par la cathédrale de …… Montpellier !!
Je laisse nos fidèles lecteurs Montpelliérains juger de la ressemblance !!


Venu le soir nous n'aurons le choix d'accorder aux enfants ce qu'ils nous ont réclamé toute la journée …..










Puis le lendemain c'est dans le quartier de "chinatown" que nous allons user nos semelles, c'est à partir des années 1400 que les chinois commencèrent à arriver en ville, on y trouve donc toute sorte de maisons colorées typiquement chinoises, d'autres datant de la colonisation hollandaise, ou encore de la florissante époque anglaise du XIXe S.

Et bien sûr quelques beaux temples dont nous ne verrons malheureusement que la façade.


Nous visiterons Cheng Hoon Teng, le plus vieux temple de Malaisie datant de 1673. Les toits sont particulièrement impressionnants avec ses statues de dragons et de chevaliers.

Avant de rejoindre Georgetown, autre ville classée par l'Unesco, nous faisons halte à Putrajaya. Ici, l'histoire est beaucoup, beaucoup plus récente. En effet il y a 20 ans à peine, il n'y avait que forêts et marécages, de nos jours, c'est une cité administrative high-tech, où chaque bâtiment, chaque pont est une prouesse architecturale.


Dans cet univers de béton, nous passerons un inattendu et agréable moment dans la mosquée "rose". En fin de visite, à la nuit tombée, nous sommes conviés à rompre le jeûne avec les fidèles. Nous sommes en plein ramadan, de grandes nattes sont installées au sol pour accueillir le repas du soir.


Nous sommes là, au milieu des croyants, presque naturellement, l'accueil est franc et chaleureux, la mosquée est immense, on y déambule comme bon nous semble ….
Après avoir rompu le jeûne en avalant 2 dattes et un ½ verre de jus de rose, les fidèles partent à la prière, puis reviennent se mettre à table pour de bon.
Evidemment pour le repas, c'est chacun de son côté, femmes et hommes sont séparés, Armand ayant préféré celui des filles, je me retrouve seul à la "table" des invités entouré de malais, mais aussi de pakistanais et d'indiens ….
Du coté des filles, le partage et les échanges furent tout aussi chaleureux.
Vraiment un chouette moment !

8 000 fidèles, 16 000 pompes ….. autant dire que tu as plutôt intérêt à savoir où tu les a laissés !!!
 

En route vers le nord, direction la Thaïlande, nous faisons un rapide stop pour jeter un coup d'œil à la récente mosquée "bleue" de Shah Alam, tout droit sortie d'un conte des mille et une nuits, ne manque ce jour-là que le ciel de la même couleur pour parfaire le tableau. Il est vrai que leurs mosquées sont assez incroyables, celle-ci par exemple, la plus grande de Malaisie, peut accueillir jusqu’à 24 0000 fidèles pour la grande prière du vendredi !!!!
Quant au minaret, il serait le plus haut du monde avec plus de 143 m !


Nous sommes vendredi, jour de la grande prière, nous nous éclipsons juste à temps avant de rester coincer, et puis là, ça fait carrément ...... 48 000 pompes !!!!!! …. moi qui perd déjà ma voiture sur le parking de carrefour ….

En chemin nous passerons par Kuala Kangsar, où une mosquée, une de plus, mérite un coup d'œil. Celle-ci est plus ancienne, elle date du début du siècle.


Elle est voisine de l'Istana Iskandariah, l'ancienne demeure du sultan local, datant de la même époque, faite uniquement de bois et bambous tressés, elle a la particularité d'être construite sans le moindre …. clou !!


Nous reprenons la route, un écriteau nous indique un zoo, pas forcément fan du genre, un coup d'œil dans le Lonely Planet notre fidèle allié Sourire , nous indique qu'il est plutôt bien fait et intéressant, alors allons-y !


Effectivement les enclos sont larges et la faune intéressante, nous y découvrons quelques un des emblématiques animaux asiatiques …. l'éléphant, l'orang-outang, et surtout le redoutable tigre de Malaisie.

Tout cela manque un peu de nature sauvage, nous prenons alors la direction de Matang Mangrove Forest Reserve, ce parc permet de découvrir une fascinante forêt de palétuviers.
Grâce à une série de passerelles, nous serpentons à travers la mangrove où quelques singes vaquent tranquillement à leurs occupations.


Puis nous arrivons enfin à Georgetown, la ville bien que classée au patrimoine mondial de l'Unesco nous laissera sur notre faim.
Architecture coloniale, chinoise ou indienne, tout se mélange, et ici comme ailleurs, c'est bien ce qui caractérise la Malaisie.
 

Tiens, y'a pas de mosquée à Georgetown ? …. mais si….. ben on a dû la louper alors !!!
De toute façon nous sommes surtout ici pour récupérer nos visas, une fois nos sésames d'entrée pour la Thaïlande en poche, nous reprenons la route direction la frontière.





Et puis il y a aussi ces petits villages dont le nom est oublié à peine les avoir quittés, mais où à chaque fois nous y faisons de nouvelles rencontres, inoubliables celle-ci !

Devant la modeste mosquée de village, nous rencontrons la famille Kedah en train de préparer le repas du soir pour les fidèles, Armand comme à son habitude ne pourra s'empêcher de vouloir participer, le voilà donc installé à préparer les portions individuelles qui seront servies ce soir !





Une dernière étape avant la frontière, la ville d'Alor Setar possède une jolie ………… mosquée bien sûr, je sais, on en est fan, faut dire que celle-là aussi elle a belle allure non ?

Comme toujours, Armand veut participer à tout, ici c'est un monsieur qui est en train d'installer les tapis pour la prière ….

Grandes et petites histoires, c'était la page culture de ce dernier chapitre Malais. Nous quittons maintenant le pays des mosquées pour entrer au pays des "Wat", fin du culturel ….. retour du balnéaire …. mais ça c'est une autre histoire !



 

Commentaires   

 
+1 # Latitevadrouille 17-08-2013 17:04
Muchas gracias pour cet intermede culturel ! J´y ai appris, entre autres choses, que les mecreants pouvaient entrer dans les mosquees !!!!!!! ;-)
Vivement les Wats maintenant !
Besos a compartir !
Delphine
Répondre
 
 
0 # VIDON JEAN LAURENT 17-08-2013 17:06
Nous vous suivons toujours.. .de loin mais assidûment !! Régalez vous bien de ce beau pays où les gens ont l'air plutôt accueillan ts et décontract és Amitiés
Répondre
 
 
0 # Manou 04-09-2013 21:06
Le tuk-tuk ,c'est aussi bien que le manège !!!!! il ne manque que le pompon à attraper pour avoir un tour gratuit, n'est-ce pas les enfants ?????? quant à la cathedrale de Malacca, mais oui mais c'est bien sûr !!!!!on a la même ici !
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir