Sabaïdeeeeeee

Du 27 septembre au 24 octobre 2013


Afficher 41_Nord Laos sur une carte plus grande

Petit retour en arrière, remontons un peu le temps, avant les enfants de CLAOS, nous avons parcouru le nord du Laos.

Rappelez-vous, nous vous avions laissé voguant sur le Mékong, assez inquiets il faut bien le reconnaître par ce qui nous attendait sur les berges du Laos. Et bien nous serons très vite rassurés à la vue du débarcadère !
Aucune difficulté de ce côté-ci, nous voilà donc enfin au Laos.


Et cerise sur le gâteau, nous avions quitté la Thaïlande sous la pluie, le temps d'une traversée, c'est  le soleil que nous trouvons au Laos, et il ne nous quittera quasiment plus !

La ville frontalière de Houayxay n’a guère d’intérêt, une fois les détails administratifs réglés, nous prenons la route. Nous n’irons pas bien loin, un petit village sur la route, une petite école et pleins de gamins. Les bonjours pleuvent …… sabaïdeeee ….. sabaïdeeee, avec des sourires en pagaille !!
….... on s’arrête !

Une gigantesque partie de foot s’organise, qui ne prendra fin qu’une fois la nuit venue !



Le lendemain est un jour de we pour les enfants du village, mais jour d’école pour les nôtres, alors pendant que Léa fait ses maths, nous sortons les crayons de couleurs et les feuilles blanches, et tout le monde réintègre la salle de classe.


La route nous mène ensuite à Luang Namtha, dans ce coin du pays vivent de nombreuses ethnies : Hmong, Yao, Tai-Lue, Akha …. Nous allons partir à leur rencontre.
Nous commençons par une jolie petite balade à travers les villages des environs. Nous y découvrons les femmes au travail derrière leur métier à tisser.








En fin d’après-midi Laurent et Stéphanie nous rejoignent pour boire un verre, c’est amusant ils avaient vu notre camping-car quelque part en …… patagonie en début d’année !

Pour la peine, nous débouchons un p’tit pinard venu direct d’Amérique du sud !!


Puis nous partons encore un peu plus au nord, proche de Muang Sing où vivent de nombreuses ethnies.
Comme souvent, c’est au marché qu’on les rencontre le plus, les femmes viennent y vendre leur production, et faire du ravitaillement.


Nous allons ensuite dans quelques villages facilement accessibles, on change immédiatement d’époque, à part les câbles qui amènent électricité et télévision, rien n’a l’air d’avoir beaucoup changé depuis la préhistoire !


Les plus pauvres parmi les plus pauvres restent la communauté Akha, celle aux chapeaux on ne peut plus photogénique.


D’ailleurs, en zoomant les photos, on se rendra compte avec étonnement que leurs superbes coiffes sont faites à partir de pièces de monnaie en argent ….. Françaises !!
Et oui, ces femmes Akha sont estampillées "République Française" frappées du sceaux de l'Indochine française !!! Incroyable non ?
Un des derniers héritages français au Laos ????


6h00 du mat on tape à la porte … on fait les morts, mais ça n'a guère d'efficacité, rebelote …. pas d'autre choix que de se montrer, je sors la tête par la fenêtre de la capucine !!
3 types sont là, l'un d'eux me parle, évidement je n'y comprends rien, il finit par me lâcher la seule phrase en anglais qu'il doit connaitre:
- What's your name?
- Sébastien ….. and you ?
- Maurice ……

Passablement de mauvaise humeur je lui lâche un "salut Maurice"

Le type s'agite, fait de grands signes, visiblement il veut que je sorte !
Ok, …. Je descends, mais franchement de mauvais poil cette fois !

Au bout de 5 mn de gestes et de dialogues de sourds, je finis par comprendre que Maurice n'est pas Maurice, mais qu'il est en fait de la ………… police !!

Je comprends aussi qu'il veut voir nos passeports …. Je lui fais comprendre que je ne file pas mon passeport à un type en civil, qui vient en plus me réveiller à 6h00 du mat ….. et il a compris !!!
Il part et revient 10 mn plus tard avec un "interprète" ….. et un p'tit gars en tenu …. c'était bien ça, il voulait contrôler passeports et visas !
Bon, faut dire qu'on est aux confins du Laos, à 10 km de la frontière Chinoise, là où il y a peu de temps encore, et probablement encore un peu aujourd'hui, transitaient les caravanes d'opiums !!!

Allez, sans rancune, tchao Maurice !!!!!

L’étape suivante nous mène à Muang La, un village comme on les aime, ici il n’y a rien à voir et rien à faire, mais tellement à y voir et à y faire !!
Nous trouvons un bivouac de rêve, au bord de la rivière, avec pour seule compagnie les buffles qui paissent en paix !


Enfin, c’est ce qu’on croyait en arrivant, mais en fait, c’est ici que les enfants viennent se baigner, que les hommes pêchent ou que les femmes font leur lessive, et bien sûr c’est ici que tout ce petit monde vient se laver ! Vous l’avez compris, il y a une activité folle !


On passera 3 jours dans ce cadre idyllique, les enfants passeront 3 jours ou presque dans la rivière à jouer avec les gamins du village.

Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, nous reprenons la route. Enfin, route est un grand mot, nous n’en avions pas vu une comme cela depuis la « 40 » Argentine, poussière et nids de poules sont au rendez-vous. Heureusement qu’en Asie les échelles ne sont pas les mêmes, et quelques poignées de kilomètres plus tard nous arrivons à Nong Khiew.


Nous partirons à la découverte des environs accompagnés d’un guide, avec au programme : remontée de la rivière en bateau, visite de villages, rando dans les rizières jusqu’à une cascade, puis retour au point de départ en Kayak. Cette belle journée, nous la passerons avec Denis un sympathique compatriote, ainsi que 2 Israéliennes.


Il est temps de former les binômes pour le Kayak. J’embarque Armand, Léa et Isa font équipe, et Denis, ben il aura droit à  ……. « Sandy » …… whaooo « Saaaannnndy » !!!! héhéhé !!!
La joyeuse bande prend les rames, allez go !

Un peu inquiet pour Armand, le guide nous arrête juste avant la zone des rapides et propose qu’Armand rejoigne le bateau à moteur pour plus de sécurité. Quenini, c’est impensable pour lui de ne pas le faire …… il ne quittera pas le kayak !

Et qui va se renverser dans les rapides …… pas ceux que l’on croit !!!!!
Ben alors, t’as bu la tasse « Sandy » ??????

On rentre rincés mais content de cette belle journée, et pour finir en beauté, nous couchons les enfants et partons boire quelques "beer Lao" avec Denis, vite rejoins par Fao et Sarra rencontrés à notre retour de rando.

Le lendemain nous embarquons ces derniers, direction Luang Prabang notre destination commune, puis passerons la soirée ensemble à découvrir les marchés de nuit.



Sur les conseils de nos amis, nous partons aux incroyables cascades de kuang Si à la couleur surréaliste dû à son sol calcaire.


Là-bas, il y  a un arbre, et sur cet arbre une corde …..
Et sous la corde ….. un superbe bassin !!

Beaucoup, beaucoup trop tentant pour Armand qui veut absolument essayer !
On n’est pas chaud (comme l’eau d’ailleurs), mais Il a plutôt tendance à avoir peur du vide, je sais bien qu’il n’osera pas.

Même parmi les adultes présents, seuls quelques-uns osent tenter le saut, alors on ne s’inquiète pas !

Puis arrive sur le tapis un stupide pari père - fils …….. 10 000 kips sont en jeux ……. Whaoooo !
Pas de risque je suis sûr qu’il va se dégonfler une fois arrivé en haut …. hein Armand tu vas te dégonfler non ???

Le voilà perché sur son arbre, tous les yeux sont braqués sur lui …..

Alors va-t-il le faire ??? Vous connaissez Armand maintenant ….


Nous retournons ensuite à Luang Prabang, charmante ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Fidèles à nos habitudes, nous trouvons un temple bien placé qui servira de camp de base pour partir à la découverte de la ville.



L’architecture coloniale est mise en valeur, il flotte ici un petit air de nostalgie pas désagréable !


Et bien sûr, il y a aussi les temples, les plus beaux du pays sont ici.


Nous reprenons la route vers le sud, mais plus à l’est, un site particulier, la « plaine des jarres », on hésite un peu à y aller, c’est assez loin, et la route est tortueuse. Mais le mystère autour de ces gigantesques jarres attire notre attention ….. alors allons-y !


Effectivement personne ne sais trop ce qu’étaient ces immenses jarres !
L’hypothèse la plus probable serait qu’elles servaient en fait d’urnes funéraires, la taille pouvant dépendre du niveau social du défunt.
Elles auraient été construites entre 500 av. JC et 200 ap. JC.


Malheureusement c’est en grande partie sous la pluie que nous faisons les visites, dommage le site avait l’air splendide !

Nous surveillons Armand comme le lait sur le feu, ici il ne faut surtout pas dépasser les plots blancs. Entre ces plots, c’est déminé, au-delà …… ?????
La zone fut incroyablement bombardée pendant la guerre du Vietnam, à tel point que de nombreux engins explosifs sont encore dans le sol. Des équipes internationales travaillent tous les jours au déminage, mais au rythme actuel, on estime qu’il faudra encore 150 ans pour se débarrasser de toutes ces cochonneries !

Et d’ici-là, c’est au rythme d’un accident par jour que doit vivre le Laos !!!
En attendant, durant ces quelques jours, nous entendrons au loin des explosions, est-ce dû au déminage ?

Après ces longs kilomètres, il nous faut un p’tit coin sympa pour se poser un peu, ça tombe bien Sarra et Fao les bons tuyaux nous ont soufflé un p’tit coin de paradis …. le Nirvana hotel, où Christophe nous accueillera comme à la maison !

Le site est magique, au bord du lac, il y a des singes sur une île, une disco mobile comme on n’en a jamais vu, et la "Beer lao" est ……… bien fraîche ! Que demander de plus ?


On serait bien restés une semaine, mais ce we, la capitale Vientiane est le siège d'une grande fête. La "fête des eaux" samedi et course de bateaux dimanche, on quitte un peu à contre cœur ce vrai coin de paradis pour prendre la direction de la capitale.

Et ce we, il y a un monde fou, musique et lumière à fond, nous sommes loin, très loin des villages Akha du nord du pays !
Impossible de savoir où les festivités doivent se dérouler, ni quand. Rien de surprenant finalement, tout à la Laotienne ! 

Trop de vent, les lumières sont soufflées à peine déposées sur l'eau, et la course de bateau ….. ben on l'a loupé, on est arrivés trop tard !!!!
Tout ça pour un ….. fiasco ! On aurait mieux fait de rester chez Christophe !!


Passée la fête nous irons voir les quelques sites intéressants, 2 temples en tout et pour tout, on ne peut pas dire que la capitale regorge de trésors !


Enfin, d’un point de vue architectural et culturel je veux dire, parce que l’on dégotera quelques bons produits bien de chez nous …. patés, cornichons, fromage, le tout accompagné par du vrai pain …… ohhh oui, un vrai trésor !!!

Puis pour finir, nous passons voir le Pha Tat Luang, ah c’est ça le monument national ! Ah bon ! il est sur tous les dépliants, sur les billets de banque, on le voit partout, ben ça ne casse pas des briques !
Vous allez me dire, nous on a la tour Eiffel, alors  …… !!


Voilà une photo qui résume bien le voyage des enfants, alors que Léa pose sagement près du dragon, Armand lui enfourche l'animal !!!!


Un petit mot pour finir sur le Laos et sa face cachée. De plus en plus ouvert aux touristes, et pour ça, y'a pas à dire on est vraiment bien accueillis dans ce pays, on y a d'ailleurs sans doute  reçu le meilleur accueil depuis le début de notre voyage en Asie.

Malgré tout, l'histoire qui suit semble être symptomatique de ce qui est en train de se passer sur le plan des droits de l'homme dans ce pays.

Je voudrais vous parler de Sombath Somphone. Cet homme a disparu depuis près d'un an. Ce n'est pas un révolutionnaire, pas même un opposant au régime. Il défendait juste les paysans et minorités ethniques et les aidait à faire respecter leurs droits. Pourtant, il a été enlevé, et le gouvernement est fortement soupçonné dans cette histoire !

Voici un article qui vous expliquera bien mieux que moi la situation, prenez 5 mn pour le parcourir :
http://www.liberation.fr/monde/2013/09/17/laos-un-militant-pousse-hors-champ_932616
Allez aussi jeter un coup d'œil au site de son comité de soutien: www.sombath.org

Il est temps pour nous de quitter le Laos le glas du Visa ayant sonné, mais c'est pour mieux y retourner dans quelques jours. Nous avons un rendez-vous pris de longue date qui nous attend. Direction Paksé dans le sud du pays, mais ça c'est une histoire …… que vous connaissez déjà Complice !!!!!!

 

Commentaires   

 
0 # Marraine Olive 21-11-2013 12:10
Toujours un vrai bonheur de découvrir vos reportages et de vous voir. Vous en avez plein les yeux et nous en faites vivre tout autant. Des gros bisous.
Répondre
 
 
0 # moby 22-11-2013 10:52
Génial, super, fabuleux, allés dites, vous avez fait quoi après? ;-)
Répondre
 
 
0 # Max 22-11-2013 19:39
Pour avoir fait le saut dans la même cascade en me balançant à la corde, je dis chapeau Armand !! On a aussi tenté le plongeon synchro du haut de la cascade pour la prochaine si tu veux ;)
Bises à vous, contents de voir que tout roule toujours aussi bien, profitez de cette chance à fond.
Les Manohé, de Toulouse
manohe.com/.../...
Répondre
 
 
0 # FRANCK 26-11-2013 17:09
Génial de vous accompagne r! Vos aventures donnent le sourire, tout a l'air facile! On vous envie tiens!
Gros bisous à tous,
et encore bravo au courageux Armand!
Répondre
 
 
0 # Sarra 16-12-2013 19:44
Sabaïdeeee!
On pense souvent à vous, en visitant votre site, on se dit que wah les photos sont magnifique s (et les enfants aussi!). Profitez bien des aventures de l'Asie. Si vous passez en région parisienne , on vient vous voir ou on vous appelle!!
Sarra et Fao.
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir