Une bien triste histoire

Du 16 au 28 décembre 2013


Afficher 44_Triste histoire sur une carte plus grande

Il nous faudra 2 jours pour rejoindre la capitale Phnom Penh. Il faut dire qu'entre la route en construction et l'orage de la veille nous aurons une moyenne de 30 km/h, et un gros nettoyage sera nécessaire à l'arrivée !!


Comme toujours notre premier contact avec un lieu nouveau se fait par la route, et bien cette fois ci, ça n'a pas été triste ! La circulation est incroyablement bordélique, ça double dans tous les sens, ca klaxonne à chaque dépassement ……. un enfer !!



Heureusement en Asie, il y a toujours un temple pour nous accueillir, le wat Ounalom le plus grand de la ville, sera notre quartier général pour les prochains jours.

On y découvre une ville aux contrastes hallucinants, où la misère la plus grande côtoie les plus grandes richesses. Les grosses voitures de sport roulent à côté des cyclo pousse-pousse. Jamais depuis notre départ vous n'avions vu tel contraste.

Est-ce dû à l'histoire tragique de ce pays ? Essayent-t 'ils de rattraper le temps perdu ??

Car s'il est un pays où l'histoire est d'une tristesse absolu, c'est bien celui-là. Après avoir subi une guerre civile dans les années 70, c'est tout un peuple qui acclame le libérateur khmer rouge. La joie sera de bien courte durée !

Le 17 avril 1975, ces derniers proclament l'année zéro du nouveau "Kampuchéa démocratique". La capitale est vidée de ses habitants, au bas mot 2 millions d'habitants sont renvoyés dans les campagnes pour travailler et assurer l'autosuffisance alimentaire à tout un pays.
1975, c'était hier !!

Par la suite, le peuple khmer vivra un cauchemar, 4 ans de génocide qui verra la mort d'environ 2 millions de personnes (20 % de la population du pays !!). Sans faire de distinction entre femmes, enfants et personnes âgées !!

Triste symbole de cette histoire, l'ancien lycée français de la capitale, rebaptisé S21 fut utilisé comme centre de détention. Des milliers de Cambodgiens y furent interrogés, torturés puis assassinés !

Les anciennes salles de classes sont vides, il n'y a presque rien à voir, et pourtant on ne peut s'empêcher d'avoir des hauts le cœur, à la limite de la nausée.

La potence dans la cours de récréation, et les instruments de tortures suffisent à imaginer l'horreur !
Une visite qui glace le sang !!!


Mais noël approchant, nous décidons de quitter la bruyante capitale dans l'espoir de se trouver un petit coin tranquille en bord de mer. Nous trouverons à kep les crustacés du dîner, mais pas le coin sympa que nous espérions, nous poussons donc la route jusqu’à Sihanoukville. Le sable est d'un blanc étincelant, la mer d'un bleu azur incroyable ….. nous tenons notre petit coin de paradis !!!


Le père noël aimant autant que nous les plages de rêve du golfe de Thaïlande, il n'aura aucune difficulté à nous trouver, et sera une fois de plus au rendez vous !
Nous repensons alors au noël précèdent en pleine Patagonie Chilienne, face aux "Tores del Paine" ….. que de chemin parcouru depuis 1 an !!!!


Mais le lendemain matin, on se rend compte qu'on s'est fait voler les vélos, pourtant accrochés au porte vélo sur le camping-car ! Du coup nous n'avons plus trop envie de rester, pas très rassurés, nous préférons quitter les lieux.

Après un petit mois dans ce pays, nous tirons un bilan décevant de nos rapports avec les Cambodgiens. Nous ne les avons pas ou peu rencontrés. Pourquoi ? Nous ne le savons pas !
Peut-être parce que nous ne sommes guerre sortis des sentiers battus, nous n'avons fréquenté que les villes hyper touristiques et n'avons pas exploré les campagnes.
Et si la réponse était à chercher dans ce qui nous attend ….

Voilà plusieurs semaines que les enfants comptent à rebours, pour le calendrier de l'avant, mais pas seulement ! Paty et Manou viennent nous voir dans quelques jours, nous devons être à Bangkok, et mine de rien ces derniers jours ont été planifiés pour être à l'heure au rendez-vous !!!
Du coup, ce sentiment d'être un peu passés à côté de ce pays nous déçoit un peu, pas d'autre solution ….. il faudra y revenir !!!!!

Notre dernier bivouac au Cambodge sera l'occasion d'une belle balade dans les mangroves, et d'une orgie du plat préféré d'Armand : des moules au roquefort !!


Puis nous passons une fois de plus la frontière Thaï. Nous y trouverons une plage sympathique pour passer la nouvelle année avant LES retrouvailles, mais ça ….. c'est une autre histoire !!

 

Commentaires   

 
0 # Carmen 09-02-2014 15:14
merci pour le partage de votre expérience que nous lisons régulièrement.
Oui vous y reviendrez , vous avez le virus du voyage et des rencontres bien ancré en vous je crois !!!! :-)
Bonne route et à bientôt pour vos nouvelles aventures. De notre côté on a juste déménagé de 50 km, ouh la la !! :lol:
Répondre
 
 
0 # vidon 09-02-2014 16:14
mille mercis pour votre article , soyez encore nos yeux , à défaut de nos oreilles dans ces si beaux paysages ...
Répondre
 
 
0 # Marrain Olivia 09-02-2014 16:46
Toujours aussi captivant. Bien différent de l'Amérique du Sud mais tout aussi beau. Des bisous.
Répondre
 
 
0 # Marion 09-02-2014 21:05
les moules au roquefort !! :lol: c'est pas mon fillou pour rien lui !!!
vivement la suite de vos aventures. On voyage avec vous !
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir