Sur la piste des Incas

Du 16 au 29 août 2012


Afficher 17_Vallée sacrée sur une carte plus grande

Après 2 mois et demi en Bolivie, il est maintenant temps de partir à la découverte du Pérou. Le planning ayant légèrement « glissé » (tient ça me rappelle le boulot ça !), il ne nous reste plus qu’un mois pour visiter le Pérou avant de rejoindre Salta fin septembre afin d’être au rendez vous des parents.
Nous nous contenterons donc de la partie Sud du Pérou, où se trouve la fameuse vallée sacrée des Incas !
Nous mettons alors le cap directement sur sa capitale Cusco, zappant au passage les îles flottantes du lac Titicaca trop touristiques à notre goût.

Sur la route, nous nous arrêtons voir les vestiges du temple Inca de Viracocha.


L’ensemble est immense, partagé entre habitations (rectangulaires), silos à nourriture (ronds) et temple à proprement parlé avec son mur central de 12 m de haut qui supportait en son temps le plus grand toit de l’empire Inca.


Après un passage à la « planta de gaz » nous arrivons rapidement à Cusco (Voir l’épilogue pour ceux qui veulent connaître la suite de nos mésaventures avec le gaz !!)
Et la capitale Inca nous accueille …. sous la pluie !!
C’est de mauvais augure pour la suite ça !!!

Heureusement pas besoin de chercher très longtemps notre logement, nous nous installons au camping, bon plan connu des voyageurs. Nous y resterons 5 jours ! Après une journée où il était urgent de ….. ne rien faire (à part l’école, la lessive, du bricolage, du nettoyage, un peu de Skype ….. la routine quoi !!!).


On repousse donc les visites à plus tard, mais on flânera quand même 2 jours dans la ville à profiter de l’ambiance entre architecture coloniale et vestiges Incas.


Le meilleur exemple étant le monastère de Santa Domingo, construit sur le plus célèbre lieu de l’empire Inca …. le temple du soleil !!


Ici, tout était en or, ou recouvert d’or : trônes, corniches, murs, autels, plafonds, statues ….. Imaginez un peu la tête des Espagnols arrivant la dedans !!!!
Une fois tout pillé, le monastère fût construit sur les bases du temple, d’où le mélange ….. "inédit" que l’on découvre aujourd’hui.

 
Le lendemain nous retrouvons avec bonheur "Manou" Nath et "Paty" Jean, ils sont à Cusco depuis quelques jours, et prennent maintenant la direction de Pisac.

Nous allons faire un bout de chemin ensemble, pour le plus grand bonheur des enfants !


Nous commençons donc la découverte de la vallée sacrée des Incas par l’un des sites les plus impressionnant, la citadelle de Pisac et ses superbes cultures en terrasse.


Le site est perché au sommet d’une montagne et le panorama y est époustouflant.


A mi parcours nous traversons une grotte.

Et tout au sommet se trouve le centre cérémoniel avec son temple du soleil et celui de la lune


Nous filons dans la foulée à Moray où les Incas y ont installé un fascinant système de terrasses en amphithéâtre creusées dans des criques naturelles.


Elles étaient utilisées comme laboratoire agronomique pour déterminer les conditions optimales de chaque culture. Le CIRAD à la sauce Inca quoi !!

Après une nuit sur place face aux montagnes enneigées, nous quittons provisoirement la trace des Incas et Nath et Jean par la même occasion pour nous rendre aux Salinas de Maras où nous attend une vision des plus surprenante.



Là, au milieu de la montagne sont creusés des milliers de bassins servant à la récolte du sel, des salines en pleine cordillère des Andes …. époustouflant !!!

L’étape suivante nous mène à Ollantaytambo, une autre forteresse Inca; l’un des rares endroits où les espagnols seront mis en déroute, et on comprends mieux pourquoi en empruntant l’interminable escalier menant à la citadelle.


Comme à Pisac, tout là haut se trouve le temple, mais celui-ci est inachevé, et on comprend bien à la vue de ces blocs gigantesques (jusqu’à 100 tonnes !!!) que ça devait leur prendre un certain temps pour les amener là haut !!!!


On se demande d’ailleurs bien comment ils faisaient.







Après cette visite, nous retrouvons nos amis Nath et Jean …. mais pas que, les Vandelle nous font la surprise d’arriver en début de soirée.


Ce sera pour nous notre première "sortie" extra CC et oui depuis notre départ ça a toujours été chez nous que ça se passe !


 
C’est à chaque fois dans la maison des Hédos que l’on prend l’apéro ou le dîner.
Alors merci Nath et Jean pour cette première !!!!
 






Ce matin nous nous apprêtons à prendre la route pour ce qui devrait être le clou du spectacle ….. le Machu Picchu !!!
Mais comme nous ne faisons pas les choses comme tout le monde, c’est par la route que nous allons essayer de le rejoindre. En effet le moyen classique pour s’y rendre est de prendre le train jusqu'à la ville d’Aguas Calientes qui se trouve au pied du dit Machu.

Sauf que le train coûte horriblement cher (plus de 250 € pour nous 4 !!). Nous avons donc décidé de prendre le chemin des écoliers car au lieu de 2h00 de train, c’est 4h00 de route suivi de 1h30 de piste, puis 30 mn de minibus et enfin 3h00 de rando qui nous attendent !!
Le Machu Picchu … ça se mérite !!
Ca s’annonce long et périlleux ….. et bien ça le sera !!!


Nath et Jean partent vers 8h00, nous partirons 1h00 plus tard une fois embarqué à bord Maxime, Thomas et Bétina. Nous les avons croisés la veille aux Salinas, ils comptaient prendre le bus pour faire cette route…. et bien faisons route ensemble !!
Vous voulez de l’aventure ??? …. et bien vous allez en avoir !!!


Après une première partie de route relativement calme qui nous fera quand même passer de 2700 m à 4400 m, les choses se gâterons un peu une fois le col franchi.


C’est sous la pluie que nous ferons la descente, impressionante qui nous menera à 1200 m d'altitude en quelques kilometres à peine.

Le GPS en perdra les pédales !!

Dans cette descente infernale, nous serons bon pour une nouvelle séance DDE. A plusieurs reprises, des rochers encombrent la route, il faut les dégager, mais il faut faire attention la montagne continue de s’effondrer …. On a bien fait d’emmener de la main d’œuvre !!!!
 



Nous arrivons finalement sans encombre à Santa Maria, et quittons la route pour (normalement) 1h00 de piste. Au bout de quelques kilomètres, un croisement, à droite ça monte, je regarde le GPS…. tout droit c’est un cul de sac …. alors prenons à droite. Bien mal nous en a pris !!!
Et c’est une série de virages à flan de montagne qui s’enchaînent …. Vertigineux !!! (La piste sera surnommer route de la mort II par Nath et Jean …. qui ont fait la même erreur !!!!)

A l’arrière du CC, c’est le calme absolu, tout le monde retient son souffle, et après ½ h de grimpette on souffle un peu, la piste devient acceptable. Les paysages eux sont superbes, nous empruntons la piste dite du « café », au milieu des bananiers, avocatiers et … caféiers.
Au bout d’1h30 nous rejoignons la piste que nous aurions du prendre …. fin de la galère ?
 
Allez, une dernière petite frayeur pour la route !!

 
Nous arrivons maintenant à un pont, devant lui un joli panneau : Max 3T.
Ok, c’est noté, nous on approche les 4 tonnes, alors allons voir du côté du rio comment ça se passe !
Evidement ça se passe mal de ce coté, avec la pluie le niveau est monté et Isa aura rapidement de l’eau jusqu’aux genoux, sans parler du courant …. pas bon de ce coté là !!

Bon, et qu’est ce qu’on fait maintenant ??? et bien il ne reste plus que le pont !!
Allez tout le monde descend, une petite prière pour la sacro sainte « marge de sécurité », je serre quand même les fesses puis passe la 1ère …. et écrase l’accélérateur …. c’est bon c’est passé …. Ouf !!!

 
Quelques minutes plus tard nous arrivons à destination : Santa Teresa. Nos 3 jeunes gens poursuivent le voyage pour pouvoir visiter le Machu Picchu le lendemain. Pour nous c’est nous filons vers les superbes Aguas calientes pour se détendre un peu !!
Et comme tout se mérite, nous finirons la journée en beauté par une piste des plus chaotiques pour rejoindre les eaux chaudes.

Nous terminerons le trajet pour le Machu Picchu le lendemain. Mais la première chose à faire est de trouver un lieu pour laisser le CC en sécurité ces 2 prochains jours. Heureusement il y a un camping dans le village, et surprise le CC de Nath et Jean est là, ils sont partis tôt ce matin … on ne les rattrapera pas !!
On mettra tout de même la journée, tout d’abord en collectivo, puis à pied …. 3h00 de marche le long des rails dans une végétation luxuriante …. une superbe balade !



Arrivés à Aguas calientes (là, c’est le nom de la ville … pas les eaux chaudes, on les aime mais quand même !!), nous trouvons rapidement un hôtel pour les 2 prochaines nuits. Les loulous sont existés comme des puces, trop contents de quitter leur maison pour quelques jours ! Les lits sont rapidement transformés en trampoline !!!
Demain sera un grand jour …. le Machu Picchu … et malheureusement le temps est toujours au gris.

On arrivera sur le site en fin de matinée, et malgré la grisaille, le site reste impressionnant.

On a beau l’avoir vu 1000 fois en photos ….. whaooo quand même !!!!

Pour la peine, c'est photo de famille !!



 
On y passera une bonne partie de la journée, et finalement en milieu d’aprem le soleil pointera le bout de son nez, ajoutant un peu plus de magie à ce site extraordinaire.

On finira par y retrouver Nath et Jean, et c’est ensemble et à pied que nous ferons le chemin du retour.

Une très très belle journée !

Le lendemain c’est le retour par le même chemin, 3h00 de marche, collectivo …. et repos bien mérité aux Aguas calientes (les eaux chaudes cette fois pour ceux qui ne suivent plus !).

Une dernière soirée avec nos compagnons d’aventure autour d’un "Pisco sour" bien sûr et le lendemain nous nous disons au revoir, chacun reprend sa route eux vers le Nord, Lima puis l’Equateur, nous vers le Sud, Arequipa puis l’Argentine.
Ces quelques jours passés ensemble auront été bien sympathiques, et auront fait du bien aux enfants qui ont certainement pu voir en eux les grands parents qui leurs manquent tant.

Et pour finir, un petit passage de rio de rien du tout (hors de question de reprendre ce foutu pont une seconde fois !!!!)



Nous quittons maintenant cette mystérieuse vallée sacrée et prenons la direction de Nazca où d’autres mystères nous attendent, mais ça, …. c’est une autre histoire !


Epilogue :


Suite de nos aventures avec le gaz …
Après la Bolivie, voici …. le gaz au Pérou !!

En prévision de l’Argentine, j’avais échangé avec nos amis les Vandelle (merci encore !) ma dernière bouteille Française (eux rentrant en France) contre une bouteille Argentine.
En effet, il faut savoir qu’en Argentine une bouteille de gaz vide coûte très cher, il y a même des régions où c’est simplement impossible à trouver !
Récupérer cette bouteille est donc une bonne chose, on pourra grâce à elle s’éviter la corvée "remplissage", puisque comme en France il suffit de l’échanger à peu près n’importe où. Autant dire qu’elle vaut de l’or cette foutue bouteille !!!

Cela dit, elle était vide et la première chose à faire ici au Pérou est donc de la faire remplir ….. jusque là tout va bien !
On trouve une "planta" acceptant de remplir nos 2 bouteilles (l’autre, la bolivienne étant pratiquement vide).



Je pose donc devant la porte une bouteille bleue claire (l’argentine) et une bouteille jaune (la bolivienne). Le gentil préposé vient les chercher et disparaît avec mon trésor ….. jusque là tout va encore bien !!!




On prend tranquillement le p’tit dej dans le CC, quand tout à coup j’aperçois le gentil préposé déposer devant la porte 2 belles bouteilles flambants neuves, d’un bleu foncé éclatant, flanquées d’un superbe "Lima Gas" !
- "Tiens c’est bizarre ça !"
On sort voir ça d’un peu plus près ….. et bien si, ce sont bien nos bouteilles qui sont là sur le trottoir !!!
Mais ………… et ma bouteille Argentine ???? !!!!!! ?????
Ils ne vont jamais vouloir me l’échanger dans cet état là en Argentine !!!!!!

Stupeur et affolement général !!

Le préposé comprend rapidement la boulette, il était gentil, il voulait bien faire …. trop faire ….. mais là c’est franchement raté !!!!!



Heureusement quelques litres de "white spirit" et un peu d’huile de coude réussiront à lui rendre un aspect convenable !!
Ouf, on s’en sort bien !!!








Ahhhh le gaz en Amérique du sud ….. toute une histoire ….. la suite au prochain épisode …. n’en doutons pas !!!

 

Commentaires   

 
0 # Marraine Olivia 17-09-2012 07:12
Toujours aussi beau. Mais dites moi, que fait le lama dans les photos de famille!!! !!!!!!!!! Bisous à tous les 4.
Répondre
 
 
0 # pati manou 17-09-2012 07:49
en un mot , on peut dire que ça "gaze" pour vous !!!!!
Répondre
 
 
0 # franck & gaëlle 17-09-2012 07:59
Hello,
Encore une superbe aventure, après avoir lu et vu votre parcour, je ne dirai plus à la légère
" c'est pas le pérou !"
Gros bisous à tous ( sans oublier le lama)
Et quand vous saurez vous servir de skype, on se tèl !
La 11
Répondre
 
 
0 # Max 17-09-2012 08:15
Gaffe, avec la mention Lima Gaz, les argentins vont refuser de la changer. C'est bien la bouteille argentine repeinte que tu as ? ou une bouteille péruvienne ?Pour info, l'état visuel de la bouteille n'a aucune importance nulle part, ils ne peuvent te la refuser. Par contre ce sera impossible de faire changer contre 16 pesos une bouteille "péruvienn e"
Répondre
 
 
0 # Vinciane & David 18-09-2012 12:17
Un peu de piment dans cette histoire de bouteille de gaz ! La bouteille argentine des Vandelle avait déjà voyagé au Brésil et Bolivie dans notre camping-ca r (-; Je propose de la ramener en France comme trophée ! et de fêter celà ensemble !!!
Bon voyage
Vinciane & David de retour en Belgique
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir