Les missions Jésuites du Paraguay

Du 11 au 13 mai 2012

Passé la frontière, nous prenons la direction des missions Jésuites

Mais au fait, c'est quoi ces missions ?

Petite parenthèse culturelle : « A partir de 1609 et durant un siècle et demi, la compagnie de Jésus mena dans la jungle sud américaine l'une des plus grandes expériences sociales de l'histoire.

Dans des lieux incroyablement isolés, les jésuites fondèrent des reducciones (missions), où ils installèrent des communautés d'indiens Guaranis afin de les évangéliser et de les éduquer, tout en les protégeant de l'esclavage et de l'influence néfaste de la société coloniale.
Les Ganaris tiraient de nombreux avantages – sécurité, nourriture, prospérité – à quitter la forêt pour une nouvelle vie dans les missions. A leur apogée, les 30 reducciones disséminées sur les actuels territoires de l'Argentine, du Brésil et du Paraguay regroupaient plus de 100 000 Guaranis. Chaque mission abritait un minimum d'Européens, généralement 2 prêtres, les indiens se gouvernant eux mêmes sous l'autorité spirituelle des Jésuites. Ces derniers n'obligèrent jamais les autochtones à parler espagnol et s'employèrent uniquement à changer les aspects de la culture locale (polygamie et cannibalisme occasionnels) contraires à la morale catholique. Chaque famille recevait une maison et voyait ses enfants scolarisés.
De grandioses églises baroques, dessinées par des architectes de renom et rivalisant avec leurs sœurs d'Europe virent le jour.
Le temps des missions prit fin brutalement. Plusieurs facteurs dont la jalousie des autorités et des colons ainsi que l'attachement des Jésuites à leur loyauté envers la Couronne, poussèrent Charles III à bannir l'ordre des territoires de l'Empire espagnol en 1767, comme l'avaient fait auparavant le Portugal et la France. Les prêtres partis, les communautés devinrent vulnérables et se dispersèrent progressivement. Les guerres du début du XIXe siècle leurs donnèrent le coup de grâce. Les missions furent ensuite laissées à l'abandon avant d'être presque entièrement recouvertes par la végétation »

La mission de Jésus de Tavarangue est l'une des dernières à voir le jour, l'église n'y sera d'ailleurs jamais achevée. Le site est relativement pauvre en sculptures, mais il est néanmoins de toute beauté.


Le fait d'être complètement seuls pour la visite ajoute encore à la magie ..... on se laisserait bien aller à la méditation s'il n'y avait pas ...... ces 2 loulous qui courent et sautent dans tous les sens, trop contents de jouer les explorateurs découvrant un site fabuleux !


Nous partons le lendemain à la découverte de la mission de Trinidad également inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.


La cathédrale est mieux conservée, de nombreuses sculptures ornent les murs.




Le soir nous assistons au son et lumière, de nuit le lieu est envoûtant ... d'autant plus qu'Armand y apercevra ....... un dinosaure !!!











Nous prenons ensuite la route pour le premier grand rendez-vous de notre voyage.... de l'eau, beaucoup d'eau nous y attendent, mais ça c'est une autre histoire !
 

Commentaires   

 
0 # Séb du TAG 06-06-2012 17:49
Quelle aventure! merci du partage, je vous suis depuis le départ!
Répondre
 
 
0 # Les drômois 08-06-2012 13:22
Salut les carpinchos . on prend enfin le temps de laisser un petit message bien que l'on suit vos pérégrinat ions sur le site. tout à l'air bien sympa.
Message d'Alice à sa cousine : "je sais faire du vélo sans roulettes! ".
A+.
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir