Retour en Atacama

Du 14 au 24 septembre 2012


Afficher 18_Atacama sur une carte plus grande

Nous revoilà dans ce nord Chili que nous avions traversé rapidement il y a de cela 2 mois.
Lors de notre premier passage nous avions trouvé cette partie du Chili bien ennuyeuse. Nous l’avions parcouru du sud au nord et c’est cette fois ci en sens contraire que nous allons la redécouvrir. Ce changement de point de vue nous fera t-il voir les choses autrement ?

Mais avant d’attaquer le désert, nous décidons de profiter une dernière fois de l’océan, on s’installe donc face au Pacifique pour les 2 prochains jours.
Le cerf volant est de sortie pour le plus grand bonheur d’Armand, qui réussira quand même à le coincer dans le lampadaire !!

On file ensuite plein sud, traversant l’immense désert de l’Atacama. Sur la route on s’arrêtera visiter la ville d’Humberstone, elle était jusqu’en 1960 occupée par les mineurs exploitants le riche sol de ce coin de désert.



Aujourd’hui, il ne reste que les fantômes pour habiter les lieux, ils peuvent profiter des installations à leur guise, théâtre, piscine, école tout est resté en place.


Dans cet univers minéral, point de végétation, alors pour briser la monotonie (bon ok, pas sûr que ce soit la vraie raison !) des hommes ont gravé sur la montagne des formes humaines, animales, géométriques !
Ces « gravures » (le mot savant c’est "géoglyphe" …. facile à placer dans une conversation non !!) datant quand même d’environ un millier d’années.


Nous voulions ensuite visiter la mine (de cuivre) de Chuquicamata, la plus grande mine à ciel ouvert au monde, mais voilà que notre moteur nous fait son premier caprice !

En pleine montée (à peine 2000 m de dénivelé) il se met à chauffer fort. Ca on connaît déjà, normal à cette altitude, dans ce cas là on met le chauffage à fond dans l’habitacle et tout redevient normal très rapidement. Mais en plus, cette fois la pédale d’embrayage refuse de remonter !!!
Arrivé au col, tout redevient normal … est ce que ces 2 événements sont liés ????? Aucune idée !!!

Par prudence, on préfère renoncer à la mine et filer directement sur la grosse ville suivante : Calama. Nous y ferons inspecter le CC par 2 garagistes. Le premier, un généraliste sera plus intéressé par la « casa rodante » que par l’état de son moteur, quant au second, un spécialiste du frein et de l’embrayage décrétera que c’est sûrement à cause de l’altitude !!!
Avec ça on est bien avancé !!!

Tout étant revenu à la normal, on décide de poursuivre notre route …. tout doux !!
Nous rejoignons donc San Pedro de Atacama pour y passer quelques jours.


On retrouve le village qui nous avait si peu emballé lors de notre premier passage à la sortie du Lipez. Il nous avait paru vraiment trop touristique, surtout en sortant de 10 jours au milieu de …. rien !!


Nous sommes maintenant en septembre, c’est plus calme, pour notre plus grand plaisir il y a beaucoup moins de monde et ça nous va très bien !


L’état de notre moteur nous fera également renoncer aux geysers du Tatio, la route pour s’y rendre est longue et chaotique, il est plus prudent de ne pas s’éloigner de la civilisation ces prochains jours !

Sur les conseils d’autres voyageurs, nous irons à la découverte de la vallée de la mort (j’en profite pour remercier tous ces voyageurs qui ont pris le temps de noter et de diffuser leurs bivouacs, alors merci aux Caracol, Manohé, Maricola … et tous les autres ! Et pour les futurs voyageurs, les notres sont ICI )


L’activité du coin c’est le "sand board", du surf sur sable quoi !!!

On ne s’y essayera pas, mais les enfants dévaleront les dunes les unes après les autres. Parfois même la tête la première !!


Cette "vallée" ensablée nous enchantera, mais après tous ces cailloux et ce sable, nous décidons de changer un peu de paysages. Oh ! Pas la peine d’aller bien loin tellement cette partie du Chili est variée, à deux pas de San pédro de Atacama se trouve la laguna Cejar.


Avec le volcan Licancabur en toile de fond, qui se reflète dans les eaux de la lagune ….. whaooooo !!!!




On part ensuite explorer la lagune Chaxa ou sont censés nous accueillir les flamands roses. On sera finalement autant déçu par la lagune que par ses quelques flamands qui barbotent. Rien à voir avec l’enchantement de la laguna Céjar !!

Heureusement le lendemain matin ils apparaîtront un peu plus en nombre (enfin pas plus d’une 15ène quand même !!)



Notre dernière visite de ce coin de désert sera pour la vallée de la lune.


Malgré sa grotte qui amusera beaucoup les enfants, nous serons encore une fois un peu déçus !
2 fois en 2 jours !! Ou là là, il va falloir faire attention ! Sommes nous déjà lassés ? Blasés ?
Où est ce que notre esprit n’y est plus ? Ou plutôt, est il déjà à Salta où nous devons retrouver les parents dans 4 jours ???
On se pose la question, mais l’avenir nous montrera que non, nous ne sommes pas encore blasés …. Ouf !!!!


En guise de bouquet final, nous avons réservé pour le soir même une sortie avec un astronome (français, c’est quand même plus simple). Il faut dire que l’Atacama est le meilleur spot au monde pour l’observation des astres. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si c’est là, à quelques kilomètres que le plus grand télescope du monde est en cours de construction.

Alors profitons d’être là et d’avoir un pro sous la main pour s’envoyer en l’air ! Complice !!
La soirée doit durer 2 heures, enfin aurait dû durer 2 heures devrais-je dire. En effet, c’est arrivant avec 1 heure de retard qu’on apprendra que l’on vit avec la mauvaise heure depuis notre entrée au chili, enfin ça fait juste …. 10 jours !!!!!

Et pourtant, nous étions réglés sur l’heure du GPS, c’est lui qui s’est trompé. Incroyable !!!
Probablement un saut de clock qui a entraîné un offset entre l’heure UTC et l’heure ….. ok, ok j’arrête là ….. je laisse nos amis lecteurs de Thalès émettre leurs hypothèses !!!

On profitera quand même un peu de la soirée pour observer lune et étoiles. Avant de finir devant un bon chocolat chaud, pour le plus grand plaisir des petits et des grands.


Le lendemain, nous prenons la direction de l’Argentine par l’incroyable "Paso de Jama" qui nous fera passer de 2400 m à plus de 4850 m en quelques kilomètres à peine !
Inutile de dire qu’avec notre moteur qui flanche un peu on ne fait pas les fiers, évidemment il chauffera encore, mais avec 3 pauses et une pointe de vitesse à ….. 8 km/h sur les derniers mètres, nous y arriverons tant bien que mal !!


De toute façon les paysages y sont tellement beaux qu’il aurait été dommage de rouler plus vite !!!

C’est encore un univers minéral ponctué de salars et lagunes que nous découvrons



De l’autre côté du paso, c’est l’Argentine où un rendez-vous nous y attend, mais ça ….. c’est une autre histoire !

 

Commentaires   

 
0 # Marion 23-10-2012 20:45
Même au bout du monde vous trouvez des excuses bidon pour justifier vos retards ! Sinon, c'est juste beau à couper le souffle ! tout plein de bises !
Répondre
 
 
0 # reulet 23-10-2012 20:59
:lol:
magnifique s photos, super moment devant l'écran.
Bonne route
Répondre
 
 
0 # OLIVIA 24-10-2012 11:48
Toujours aussi beau, un réel plaisir et que de beuax paysages à découvrir. ....A bientot.
Répondre
 
 
0 # FRANCK & GAELLE 26-10-2012 08:53
Hello les voyageur!
On a failli vous réclamer cet article enfin! Que faisiez-vo us ? silence radio ?
non mais! trop contents d'avoir de vos nouvelles, portez-vou s bien et 11 grosses bises à tous!
Répondre
 
 
0 # Laurent - TAG 08-11-2012 14:31
Salut à vous,
C'est vrai que vous faites un peu vos blasés, alors que je suis là, sur une chaise, à Tournefeui lle, avec pour simple vue la maison des voisins.
PENSEZ A NOUS mince, c'est trop dur, je veux retourner passer du temps sur cette laguna Cejar, on l'a tellement aimée !
Et pis allez, même à San Pedro avec du monde si il faut !
Allez, bonne continuati on à vous, et pourvu que le moteur tienne, je vais lire la suite...
Répondre
 
 
0 # Pierre 13-11-2012 19:41
Très chouette. Bravo pour votre blog, je suis un jeune français qui vous a croisé dans cette lagune salé au sud de San Pedro d'Atacama un soir de septembre. Bonne continuati on pour la suite de votre voyage.

Pierre
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir