Salar d'Uyuni : Le paradis blanc

Du 13 au 20 juillet 2012


Afficher 12_Salar d'Uyuni sur une carte plus grande

Après notre pause citadine, nous partons prendre un grand bol de nature. C’est un grand rendez vous qui nous attend … le Salar d’Uyuni.
Ça fait longtemps qu'on en rêve de ce Salar, imaginez plutôt un désert de sel grand comme un département, des tonnes de sels étalés là pour le plaisir des yeux !

Mais avant cela, il nous faut rejoindre la petite ville d’Uyuni, point de départ à l’exploration du Salar.
Et la chance est avec nous, la route en travaux depuis de nombreuses années est enfin terminée, de l’asphalte, rien que de l’asphalte …. le bonheur !!!!





Cerise sur le gâteau, les paysages de l'Altiplano sont sublimes et d’une variété impressionnante.
 
En effet, nous y sommes enfin sur l'Altiplano, en moyenne à 4000 m d’altitude, nous n’en redescendrons pas avant plusieurs semaines !
Et qui dit altitude dit ….. baisse des températures, il commence à faire très froid, surtout la nuit, on laisse donc le chauffage pour maintenir un petit .... 5°C au matin dans le CC !!!!

Arrivée à Uyuni, c’est une grosse journée « logistique » qui nous attend, le temps de remplir le frigo, faire le plein de diesel (j’y reviendrais !) et surtout préparer le CC pour son contact avec le sel !
Il aura droit à une séance beauté : un « Lavado » complet, un « Fumigado » qui consiste en une projection d’huile sous le châssis pour éviter au sel de trop coller et un « Engrasado » pour bien graisser toutes les parties mobiles !


Le voilà prêt à affronter le Salar !!

Mais revenons un instant sur le diesel bolivien …. toute une histoire !!
On aura adoré la Bolivie, c’est un vrai coup de cœur il faut le dire, mais alors faire le plein est une vrai ….. GALERE !!!!
Et pourquoi donc ??
Depuis 1 an environ, les stations services ont interdiction de servir les véhicules étrangers, ou si elles acceptent c’est …. à 3 fois le prix !!
Vous me direz, payer le triple ça ne fait toujours que 1,10€ le litre, raisonnable pour nous Européens !
Mais quand on connaît la qualité du diesel ici en Bolivie …. ça en devient de l’escroquerie !
Nombres de voyageurs sont tombés en panne à cause de ce foutu diesel, et quand je vois la fumée noire qui sort de mon pot d’échappement, il n’y a pas de doutes possibles !
Du coup pour nous …. hors de question de payer le prix fort !!
Il faut donc trouver un pompiste sympa (heureusement il y en a !), négocier un prix intermédiaire (le gentil pompiste se mettant la différence dans la poche), et en dernier recours se faire remplir un bidon ….. et remplir un réservoir de 80 litres au bidon …. ça c’est la GALERE !!!!

Enfin à Uyuni on est tombé sur un chauffeur de bus sympa qui nous a revendu 20 litres, nous sommes donc maintenant prêt pour la découverte de ce fameux Salar ….. en avant !


Et bien, c’est blanc, ça brille ….. et qu’est ce que c’est beau !!!


Pour l’occasion je laisse un peu le volant !!

  

Nous filons tout droit vers l’Ile Incahuasi, et oui, ici il y a des îles, et celle-ci est peuplée de cactus ….. et de touristes !! pas trop notre tasse de thé !


Le lendemain nous partons en direction de l’île Pescado, celle-ci ne connaît que les cactus …. le top !!


Du coup on y restera 2 jours à profiter …. à ne rien faire ou presque.


Vélo, cerf volant et coucher de soleil de dingue, voilà notre programme !

 
J’effectuerais quand même "l’ascension" de l’île pour profiter du panorama hallucinant.

Au 3ème jour, toujours pas rassasiés nous prenons la direction du volcan Tunupa qui culmine à 5400 m en bordure de Salar. Puis nous revenons au point de départ Uyuni avec du blanc encore plein les yeux !!
Le lendemain nous nous préparons à reprendre la route en direction de la Paz notre prochaine étape, enfin c’est ce que l’on pense à ce moment là, mais les choses ne vont pas tout à fait se passer comme prévu !!
 
Un autre CC Français est garé à 100 m, et à l’heure du petit dej voilà Stéphane qui vient toquer à la porte …. et s’installe sur la banquette !
¼ d’heure plus tard il nous propose de les accompagner dans le Sud Lipez. On se tâte un peu, la route qu'ils veulent prendre à l’air un peu difficile pour les 7m de notre CC. Pour tout dire on hésite franchement.

Oui, parce que le Lipez c’est quoi au juste ? Probablement l’une des régions les plus hostiles au monde : 4500m de moyenne, pas ou très peu d’habitations sur les 400 kms (de piste) de traversée. Et si on ajoute à cela des températures diurnes atteignant aisément les -20°C ….. vous comprendrez notre hésitation !!!
Heureusement nous avons un peu de temps pour y réfléchir …. ils partent dans 1 h et attendent notre réponse !!!!

Nous prendrons heureusement la bonne décision, et vivrons une bien belle aventure, mais ça ..... c’est une autre histoire !!

 

Commentaires   

 
0 # Dupuy gaelle 19-08-2012 11:46
Photos incroyable surtout la pub pour le champagne chiquet :)
Je vous embrasse tous bien fort a bientôt
Répondre
 
 
0 # les dupuy 20-08-2012 06:45
Après l'huile pour le moteur,
Le champagne pour le reconfort....
Superbes les photos sur le lac blanc...le vélo sur le sel......s uper...les montages "chiquet" demandent un premier prix en markrting...
Belle aventure les moumous...
Sophie et Joêl.
Répondre
 
 
0 # marraine olivia 03-09-2012 01:03
AHHHHHHHHH H Gaston quand tu nous tiens...me me à l'autre bout du monde il reste fidèle!!!! !!
Répondre
 
 
0 # gil valencot 27-03-2014 13:59
Bonjour , partant de mendosa en direction de la boilivie et du salar , ns sommes e la recherche de points gps pour ce salar ... nous voyageons en combi vw et non pas en 4.4 , donc vos points gps pourraient nous intéresser , merci ...
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir